Pour le père du logiciel libre, Facebook est l’ennemi juré de la vie privée, contrairement à ce que la firme de Palo Alto veut faire croire. Richard Stallman appelle même à son éradication. Voici ses arguments.

Pour rappel, Richard Stallman est le fondateur de la Free Software Foundation, et donc l’auteur de la licence GNU/GPL. Il a profité de son séjour au Québec pour tenir un discours musclé à l’encontre d’un réseau social que nous connaissons bien, Facebook. Il rabaisse d’abord les logiciels propriétaires en les qualifiant de « privateurs ».

Concernant le réseau social, l’Américain, diplômé d’Harvard, n’est pas tendre et dresse un pamphlet contre lui chez nos confrères du Devoir : « Il faut éliminer Facebook pour protéger la vie privée », il ajoute que « Facebook utilise bien plus ses usagers que ses usagers ne l’utilisent ».

Pour lui, c’est un « service parfaitement calculé pour extraire et pour amasser beaucoup de données sur la vie des gens » et que sans la vie privée mais aussi « sans la possibilité de communiquer et d’échanger sans être surveillé, la démocratie ne peut plus perdurer. »

Pour rappel, les données servent à proposer des publicités ciblées.

Richard Stallman, pere du logiciel libre, veut la fin de Facebook
Retour à l'accueil